Accueil Événements francophones en Russie

Événements francophones en Russie

Juil
21
mar
LES UNIVERS VOLANTS DE LAURENT CHÉHÈRE @ Centre de la photographie Frères Lumière Bolotnaïa naberejnaïa, 3, bât. 1
Juil 21 @ 12 h 20 min – 13 h 20 min

Exposition consacrée à la série photographique de Laurent Chéhère  « Les Maisons qui volent »Commissaire de l’exposition : Ekaterina Macheeva
Commencée en 2007, la série Les Maisons qui volent offre une vision poétique des faubourgs populaires de Paris – notamment de Ménilmontant, le quartier où vit Laurent Chéhère.  “Je voulais sortir de l’anonymat de la rue ces maisons tristes et délabrées, en racontant leur histoire, vraie ou fantasmée.” Toujours sous le même angle, il commence par photographier les vieilles bâtisses qui l’interpellent, avant de les isoler et de les replacer au milieu des nuages.

Cependant, les Maisons qui volent sont bien plus que des façades usées. Les fenêtres permettent de jeter un coup  d’œil à l’intérieur des maisons. Elles ne divulguent pas seulement des histoires, mais elles révèlent aussi l’amour du détail de l’auteur. Sa série résume l’ambiance typique des quartiers populaires de Paris avec leur caractère hétérogène et leur contexte multiculturel.

Sep
29
mar
UNE FRACTION D’INFINI @ Musée d’art contemporain de Moscou
Sep 29 – Oct 25 Jour entier

Pour sa première présentation d’envergure en Russie, l’artiste français Laurent Pernot projette de concevoir l’espace de son exposition comme une partition musicale, immersive et romanesque, rythmique et contemplative.

Dans une atmosphère indéfinie, entre aurore et crépuscule, des œuvres existantes et produites spécialement pour l’exposition contribueront à déployer un thème central dans sa démarche : LE TEMPS, l’écoulement et la perception du temps, le temps comme quatrième dimension et potentiel de fiction, le continuum espace-temps, le temps comme véhicule de la mémoire, le temps comme force énigmatique et comme expérience de l’infini. Intrigantes et parfois spectaculaire, l’œuvre de l’artiste est protéiforme. Nous y rencontrerons des images projetées et animées, des présences fantomatiques, des particules de lumières, des photographies et des écritures mises à l’épreuve du temps, des objets figés dans la glace, des figures et des paysages en mouvement.

Plus que le temps en tant que tel, ce qui est souligné est sa charge sensible et poétique, sa capacité à émerveiller et à produire des récits inattendus, précisément comme ces nuages qui se languissent dans le ciel et dont on s’applique à y reconnaître des formes évanescentes. Ces différents aspects contribuent sans doute à un ressenti de l’ordre d’un temps magique, celui que l’on retrouve dans les contes et les mythes anciens, ou celui qui imprègne nos rêves et nos souvenirs d’enfant.
Julien Verhaeghe.

A l’ombre de Marcel Proust et d’Andrei Tarkovski, dans cette zone nébuleuse du passé où les cosmologistes et les poètes russes se rencontrent, l’exposition « Une fraction d’infini » nous invitera à méditer sur notre présence éphémère et miraculeuse dans ce monde, reliant l’infiniment proche et l’infiniment lointain, des zones grises de la conscience aux mystères de nos origines.

Dans le contexte de la Biennale d’art contemporain de Moscou et du Festival Territoria, avec la complicité du MMOMA et de l’Institut français de Russie, un espace du musée sera consacré à une collaboration entre l’artiste Laurent Pernot et la chorégraphe Anna Abalikhina. Le public sera invité à plusieurs reprises pour assister à une performance originale évolutive, conçue pour interagir dans l’espace et le temps de l’exposition.

Partenaire général du projet « Fondation Mikhail Prokhorov »
Horaires: 12.00 – 20.00 (12.00-21.00 le jeudi)

Oct
2
ven
CALOGERO @ Crocus City Hall
Oct 2 @ 20 h 00 min – 21 h 00 min

Calogero — одна из самых известных фигур во французском шоу-бизнесе наряду c Милен Фармер, за его спиной уже 24 года стажа работы на сцене. Знакомство российского слушателя с творчеством Каложеро началось в 2004 году, когда в ротации появилась песня «Face à la mer» в дуэте с Passi… Огромная аудитория была очарована голосом и музыкой этого невероятного артиста.

Огненная страсть и нежная французская романтика искренная и проникновенная глубина музыки, невероятный голос певца — вот малая часть того, что привело Каложеро на вершину французской эстрады. Человек-оркестр с сердцем рокера — уровень его мастерства признан миллионами, он активно участвует в социальной жизни Франции, пишет музыку для фильмов и других артистов. Среди творений Каложеро — хиты Флорана Пани, Джонни Холлидея и Франсуазы Арди.

С новыми и лучшими песнями Каложеро за последний год в который раз покорил сцены Франции, Бельгии и Швейцарии. И теперь живая легенда французского поп-рока едет в Москву, чтобы дать один из заключительных концертов тура и предоставить возможность всем ценителям французской музыки насладиться невероятным вокалом и потрясающей музыкой этого уникального артиста!

Концертный зал « Крокус Сити Холл »
65-66 Км МКАД, Москва
м. Мякинино
www.crocus-hall.ru

Oct
7
mer
GÉRARD DEPARDIEU ET FANNY ARDANT DANS « LA MUSICA DEUXIÈME » @ Théâtre de l'Estrade
Oct 7 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min

Fanny Ardant et Gérard Depardieu se produiront ensemble à Moscou !

Le 7 octobre, au Théâtre de variété, les grands acteurs français Fanny Ardant et Gérard Depardieu présenteront au public moscovite la mise en scène «La musica deuxième » d’après l’œuvre de Marguerite Duras. Le célèbre duo jouera un couple en crise. Cette pièce raconte l’histoire d’un homme et d’une femme parlant sincèrement de leur passé et de leur présent, de la passion ardente de leurs premières rencontres et de l’ennui des dernières années. C’est une tentative – et, probablement, la dernière – de parler de tout ce qui les préoccupe et d’être enfin entendus.

Marguerite Duras, un des écrivains français dont les œuvres sont les plus lues et les plus adaptées au cinéma et à la télévision, a écrit la pièce « La Musica deuxième » sur une commande de la BBC il y a trente ans.  Dans la première version il n’y avait qu’un seul acte – cinquante minutes de nuit blanche et de dialogue tendu. Or, la deuxième et dernière version rajoute à l’histoire d’amour un second  acte.  Le résultat : 100 minutes de vrai bonheur pour les spectateurs et de sincère compassion pour les héros.

Fanny Ardant et Gérard Depardieu se sont rencontrés il y a presque vingt-cinq ans lors du tournage du film « La femme d’à côté  » (metteur en scène François Truffaut, 1981), qui a énormément séduit les spectateurs. Ils ont joué d’anciens amants, qui se sont retrouvés par hasard ensemble et ont détruit leurs vies. C’est ce film qui a élevé Fanny Ardant au rang de vedette du cinéma français : elle a tourné dans plus de 70 films, avec les plusgrands metteurs en scène. A l’époque, leurs chemins avec Dépardieu se sont séparés, mais quelques décennies plus tard, ils se retrouvent sur la même scène à Moscou pour une unique représentation.

Le spectacle est en français sur-titré en russe. Vidéo

 

Déc
15
mar
SOIRÉES DE LECTURES PHILOSOPHIQUES AVEC DEIS VIENNET: DESIDERARE. LA PERTE DE L’ASTRE ET L’OUVERTURE À L’AUTRE. QUESTIONS AUTOUR DE L’ART ET DE L’AVENIR @ Institut français
Déc 15 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min

En français avec traduction.
Entrée gratuite. 16+

Notre souhait : créer un espace et un temps ouverts, en langue française et en langue russe, au dialogue et à la réflexion philosophiques, destiné autant à ceux qui souhaitent s’initier à la philosophie, qu’à ceux qui la connaissent et l’étudient déjà.

Le fil conducteur de ces rencontres : les liens entre arts, littérature et philosophie.

À partir des artistes et des écrivains (Barthes, Dostoïevski, Maïakovski ou Proust…), Denis Viennet nous invite à nous questionner sur ce qui constitue notre rapport à l’existence, sur les manières d’affiner notre sensibilité critique, sur les possibilités de toucher à ce qui nous est essentiel dans la vie et pourtant échappe à nos tentatives de l’exprimer.

Jan
8
ven
Le salon du livre russe 2016 @ Mairie du 16e arrondissement
Jan 8 @ 15 h 00 min – Jan 10 @ 19 h 00 min

2Salondulivrerusse

Notre partenaire organise la seconde édition du salon Russkaya Literatura qui se déroulera dans le cadre prestigieux de la Mairie du 16ème arrondissement pendant la période festive du nouvel an russe. Elle mettra en avant la très dynamique littérature des minorités et des régions tout en poursuivant son objectif de populariser la littérature russe contemporaine.

Littératures sibérienne, kazakh, nenet, chorests, saams, tchoukches,Tatar, Bakshir, Biélorusse, Moldave … seront à l’honneur tout comme les auteurs et éditeurs des quarante-neuf  régions de la Fédération de Russie où l’on assiste actuellement à un très fort renouveau de la littérature régionale.

Une vingtaine d’auteurs russes de renommée internationale seront invités pour parler de leur œuvre sans compter les nombreux auteurs russophones installés en Europe.

Autres spécificités de cette deuxième édition, une large place faite aux auteurs français inspirés par la Russie…  Signatures, tables rondes, rencontres avec les auteurs, expositions, lectures poétiques, concerts, projections, viendront renforcer une offre culturelle originale et unique.


SAMEDI 9 JANVIER 19H00 :
Rencontre avec le musicien poète, chanteur Boris GREBENSHIKOV
Le nombre de places étant limité, nous vous conseillons de réserver votre entrée gratuite en cliquant sur ce lien

Nous contacter :
 russkayaliteratura@gmail.com
facebook
Twitter : russkayaliteratura
Instagram : russkayaliteratura

Mar
21
lun
Les jeunes cinéastes russes, engagés pour le cinéma d’auteur
Mar 21 @ 14 h 00 min – 18 h 00 min

LaRusFrancophone-2016-03-12-à-01.49.30

Les jeunes cinéastes russes, engagés pour le cinéma d’auteur.
Les moyens alternatifs de diffusion: projections, rencontres et master-classe.

Dans le cadre de la 4ème semaine des Arts à l’Université Paris 8 Saint-Denis – Vincennes aura lieu une rencontre dédiée aux jeunes réalisateurs indépendants russes dont le cinéma n’est pas du tout présent sur le marché du cinéma actuel en France. Les projections présentent des films indépendants, abordant des thèmes universels, non politiques, intéressants du point de vue du langage cinématographique.

AU PROGRAMME :

à 14h00 Projections
à 15h00 Table ronde autour du jeune cinéma russe
à 16h00 Master-classe sur le crowdfunding au cinéma
à 17h00 Buffet de rencontre

POURQUOI?
1) pour voir des court métrages d’exclusivité;
2) pour participez à la table ronde sur le financement du cinéma indépendant dans le cinéma russe, avec la participation de: Sergueï Tutine (réalisateur, président du festival panrusse des court-métrages « Artkino »), Taya Zoubova (réalisatrice), Sergueï Losev (producteur) et Maria Antonova (productrice);
3) pour tout apprendre sur les secrets de crowdfunding au cinéma durant le master-classe mené par les auteurs dont le projet de crowdfunding était le plus réussi parmi les court-métrages russes : Taya Zoubova et Sergueï Losev !

Projections :

– Les jambes. Un atavisme, réal. M. Mestetski, 2011
– Le coucher de soleil, réal. A. Annenski, 2015 (Concours officiel du Festival International de Court mtérage de Clermont Ferrand 2016)
– Mon petit poisson, réal. Taya Zoubova, 2015

Entrée libre sous réserve des places disponibles. Réservez vos places par e-mail :contact@kixt.online
Pour plus d’information visitez : http://kixt.online/index.php/53-2016-03-06-17-29-31

Mai
20
ven
SPECTACLE «ÊTRE OU PARAÎTRE» AU FESTIVAL « RADOUGA » @ Théâtre du jeune public A. Briantsev
Mai 20 @ 21 h 00 min – 22 h 20 min

Le Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault présentera à Saint-Pétersbourg son spectacle « Être ou paraître » sur les textes de Louis Aragon et la pièce de Shakespeare « Richard II » lors de la XVIIème édition du Festival international du théâtre « Radouga ».

Dans le spectacle « Etre ou paraître » Julien Derouault incarne un personnage qui questionne sa vie d’artiste, un noctambule éclairé, roi d’un soir, révélé par la poésie d’Aragon et le théâtre de Shakespeare. Une traversée d’un homme seul qui tente inlassablement de percer les mystères de l’inspiration, de l’acte poétique.

Le Théâtre du Corps est le nom du travail artistique des choréographes Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault et de leur compagnie de danse fondée en 2004, aujourd’hui basée à Alfortville près de Paris. En 2004, Marie-Claude Pietragalla, figure emblèmatique de la danse française, l’une des plus célèbres danseuses étoile de l’Opéra de Paris et ancienne directrice du Ballet National de Marseille, s’associe à Julien Derouault, danseur soliste du Ballet National de Marseille, pour créer, diffuser et produire leur travail personnel. Ils sont les concepteurs, les metteurs en scène, les choréographes, et parfois les interprètes des spectacles qu’ils produisent.  Ces deux artistes ont inventé un langage commun et complexe où l’improvisation et l’écriture chorépgrafique s’entremèlent en permanence.

En français avec traduction
Mise en scène : Marie-Claude Pietragalla. Choréographie : Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault
Durée : 1 h 20 sans entracte
18+

Adresse :
1, Place Pionerskaya
Saint-Pétersbourg
Juin
1
mer
JULIEN SALAUD : ARACHNÉES DES ÉTOILES @ Musée de l’histoire de Kronstadt
Juin 1 – Juil 3 Jour entier

MERCREDI DIMANCHE
25 MAI – 3 JUIL 
SAINT-PÉTERSBOURG ET NORD-OUEST DE LA RUSSIE
Musée de l’histoire de Kronstadt
ARTS VISUELS

Arachnée est la jeune tisseuse qui tenta de défier la grande déesse Minerve et fut transformée par cette dernière en araignée.

Pour Julien Salaud, Arachnée symbolise au mieux l’artiste appelé à renouer les fils qui relient l’homme à son environnement, autrement dit, à reconstruire son écologie.

Dans le cadre de ses études universitaires  en biochimie et ethnologie, Julien Salaud est parti à l’exploration de la faune sauvage en Guyane. Il s’est lié d’amitié avec les Wayanas, ce qui l’a poussé à revoir profondément son rapport au monde et à se consacrer à des pratiques artistiques.

Julien Salaud travaille avec des animaux empaillés. Il les recouvre avec des fils d’araignée, comme s’il voulait y capturer les regards des spectateurs, les inviter à la méditation, au long démêlage du noeud d’images. Ces fils nous rappellent l’aura du mystère qui émane des corps d’animaux. Ou bien des cocons avec des corps intermittents à l’intérieur. Et ces innombrables réseaux de lignes et de traits gravés qui se superposent aux figures des parois préhistoriques ornées.

La nyctalopie, qui est la capacité de voir dans le noir, est un autre thème récurrent de son oeuvre.  Il tourne ses vidéos tournées en lumière noire avec de la toile d’araignée UV-sensible. En lumière noire, le corps disparaît dans la pénombre. Seuls les fils blancs, images des mouvements de l’esprit, sont visibles.

Rencontre sur Facebook et Vk
1er juin : ouverture au public

Dans le cadre du Kronfest, festival international des arts écologiques de Kronstadt
Du 13 juin au 13 juillet : Sébastien Thomazo, un autre participant français du Kronfest

 

Avec le soutien de l’antenne Nord-Ouest du Centre national d’art contemporain, de l’Association des chasseurs et de la Chambre de commerce de la ville de Kronstadt

Avr
21
ven
RENCONTRE AVEC FOUAD LAROUI @ Institut français/Moscou
Avr 21 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min

Il est difficile de présenter Fouad Laroui : écrivain francophone maroco-néerlandais, cet ancien élève du Lycée français de Casablanca, ingénieur de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées, est également professeur de sciences de l’environnement à l’Université libre d’Amsterdam et chroniqueur à Jeune Afrique. Autant dire qu’il incarne tout particulièrement cet « humanisme intégral » qu’est la francophonie pour Senghor. Ces œuvres de fiction lui valent le prix Goncourt de la nouvelle en 2013 et le grand prix Jean-Giono en 2014, année où il reçoit également la Grande médaille de la francophonie de l’Académie française. Parmi ses œuvres les plus célèbres, on compte Une année chez les Français (Julliard, 2010), où, s’inspirant de sa propre histoire, il met en scène avec humour l’entrée en sixième de Mehdi au Lycée français de Casablanca. Inspiration autobiographique encore dans Les Tribulations du dernier Sijilmassi: Sijilmassi se pose soudainement des questions sur le sens de sa vie d’ingénieur. Convaincu que cette vie n’est pas celle qui lui correspond et décide de revenir aux sources, dans son pays d’origine : le Maroc. Fouad Laroui est également l’auteur d’essais, sur l’Islam ou la situation linguistique du Maroc.

Fouad Laroui se rendra à Saint-Pétersbourg, Iaroslavl, Kostroma, Rybinsk et Moscou.

Une rencontre à l’Institut français de Russie (16, rue Vorontsovo pole, bât 1, Moscou) aura notamment lieu le 21 avril à 19h.

Adresse :
Vorontsovo pole 16, bât. 1
Moscou
Simple Share Buttons