Accueil Événements francophones en Russie

Événements francophones en Russie

Nov
26
mer
Exposition : RENCONTRES IMAGINAIRES @ Maison Centrale de l’Artiste (TsDKh) -salle 7
Nov 26 – Déc 7 Jour entier

Dans le cadre du Salon NonFiction
Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt
Exposition d’œuvres vidéo interactives

Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt, connus sous le nom de Scenocosme,  s’intéressent aux influences énergétiques des corps vivants telles que l’énergie électrostatique et la chaleur, qui deviennent sources d’interactions sensibles. Leurs installations interactives impliquent socialement et physiquement les spectateurs.

« Le visiteur se retrouve face à un espace d’interaction signifié par un écran miroir. Celui-ci reflète son corps, son visage. Son reflet attire progressivement des mains et des visages virtuels qui tentent de le toucher, de le caresser, de le fuir, de l’attraper, de le surprendre… autant de comportements qui interrogent les relations que nous avons à l’autre. Les mains et les visages perçoivent la présence et se déplacent le long du visage du spectateur. Lorsque ce dernier sort du cadre, les mains et les visages disparaissent. Ils réapparaîtront avec des comportements différents lorsqu’une nouvelle personne se présentera. Le contact est virtuel mais donne à ressentir d’étranges sentiments réels chez le spectateur. Il peut s’en trouver amusé, gêné, agacé, ou éprouver un certain plaisir. Les mains et visages virtuels apparaissent en noir et blanc en superposition avec l’image du spectateur filmé. Cet artifice donne l’illusion d’une réalité fantomatique troublante. Nous utilisons ici les technologies numériques mais donnons à voir une image qui rappelle les premiers trucages du cinéma telle que la technique des surimpressions employée par Georges Méliès » Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt

Source : http://www.institutfrancais.ru

Juil
21
mar
LES UNIVERS VOLANTS DE LAURENT CHÉHÈRE @ Centre de la photographie Frères Lumière Bolotnaïa naberejnaïa, 3, bât. 1
Juil 21 @ 12 h 20 min – 13 h 20 min

Exposition consacrée à la série photographique de Laurent Chéhère  « Les Maisons qui volent »Commissaire de l’exposition : Ekaterina Macheeva
Commencée en 2007, la série Les Maisons qui volent offre une vision poétique des faubourgs populaires de Paris – notamment de Ménilmontant, le quartier où vit Laurent Chéhère.  “Je voulais sortir de l’anonymat de la rue ces maisons tristes et délabrées, en racontant leur histoire, vraie ou fantasmée.” Toujours sous le même angle, il commence par photographier les vieilles bâtisses qui l’interpellent, avant de les isoler et de les replacer au milieu des nuages.

Cependant, les Maisons qui volent sont bien plus que des façades usées. Les fenêtres permettent de jeter un coup  d’œil à l’intérieur des maisons. Elles ne divulguent pas seulement des histoires, mais elles révèlent aussi l’amour du détail de l’auteur. Sa série résume l’ambiance typique des quartiers populaires de Paris avec leur caractère hétérogène et leur contexte multiculturel.

Simple Share Buttons