Accueil Événements francophones en Russie

Événements francophones en Russie

Juin
6
sam
Soirée moules frites chez Jean Jacques @ Moscou, ulitsa Lev Tolstovo, dom 18B
Juin 6 @ 18 h 00 min – 19 h 00 min

C’est l’occasion de rencontrer de nouveaux arrivants autour d’un diner et de danser sur une musique guinguette et rock’n roll, dans l’ambiance gourmande et souriante des Z’amis de Jean-Jacques!

Juin
23
mar
SEMAINE DU CINÉMA FRANÇAIS DANS LE CADRE DU « FESTIVAL DES FESTIVALS » à SAINT-PÉTERSBOURG @ Cinéma Rodina, Cinéma Tchaika, Kutchinskaya 1/5
Juin 23 @ 15 h 30 min – Juin 29 @ 20 h 10 min

Nous avons l’honneur de présenter huit films d’auteurs français réalisés au cours de ces dernières années. Ces films « de niche » comme on dit en français seront cette année programmés à Saint-Pétersbourg pendant les nuits-blanches, ils sont aux couleurs et tonalités de l’été. La palette des genres abordés est comme chaque année aussi riche que possible, s’étageant du sombre drame historique à la comédie hilarante pour toute la famille en passant par le biopic cramoisi pour la passion, violet du nom de ce film éponyme « Violette » traitant de la tumultueuse relation de Simone de Beauvoir avec Violette Leduc.
Cette année, le festival se déroulera simultanément dans deux cinémas, c’est deux fois plus de possibilités de profiter, voir et revoir ces films de faible distribution qui reflètent pourtant bien l’état de la création cinématographique en France.

PROGRAMME DE LA SEMAINE DU CINEMA FRANÇAIS 2015

 Violette, 2013

Réalisateur : Martin Provost
Acteurs : Emmanuelle Devos, Sandrine Kiberlain, Olivier Gourmet
Genre : drame, biographie
Durée : 139 min

Violette Leduc, née bâtarde au début du siècle dernier, rencontre Simone de Beauvoir dans les années d’après-guerre à St-Germain-des-Prés. Commence une relation intense entre les deux femmes qui va durer toute leur vie, relation basée sur la quête de la liberté par l’écriture pour Violette et la conviction pour Simone d’avoir entre les mains le destin d’un écrivain hors norme.

RODINA Rue Karavannaya, 12

23 juin, 19.00
(18:30 ouverture du festival)
« Violette », 139 min, Martin Provost

TCHAIKA Rue Kutchinskaya 1/5

26  juin, 20.10
29  juin, 20.10
« Violette », 139 min, Martin Provost

Journal d’une femme de chambre, 2015

Réalisateur: Benoît Jacquot
Acteurs : Léa Seydoux, Vincent Lindon, Clotilde Mollet
Genre :   Drame
Durée : 95 min

Début du XXème siècle, en province. Très courtisée pour sa beauté, Célestine est une jeune femme de chambre nouvellement arrivée de Paris au service de la famille Lanlaire. Repoussant les avances de Monsieur, Célestine doit également faire face à la très stricte Madame Lanlaire qui régit la maison d’une main de fer. Elle y fait la rencontre de Joseph, l’énigmatique jardinier de la propriété, pour lequel elle éprouve une véritable fascination.

RODINA Rue Karavannaya, 12

23  juin 21:30 « Journal d’une femme de chambre », 96 min, Benoît Jacquot

Jappeloup, 2013

Réalisateur : Christian Duguay
Acteurs : Guillaume Canet, Marina Hands, Daniel Auteuil
Genre : drame, film biographique
Durée : 130 min

Au début des années 80, abandonnant une carrière d’avocat prometteuse, Pierre Durand se consacre corps et âme à sa passion, le saut d’obstacle. Soutenu par son père, il mise tout sur un jeune cheval auquel personne ne croit vraiment : Jappeloup. Trop petit, trop caractériel, trop imprévisible, il a de nombreux défauts mais une détente et des aptitudes remarquables. De compétition en compétition, le duo progresse et s’impose dans le monde de l’équitation. Mais les JO de Los Angeles sont un terrible échec et Pierre prend alors conscience de ses faiblesses. Avec l’aide de Nadia, sa femme, et de Raphaëlle, la groom du cheval, Pierre va regagner la confiance de Jappeloup et construire une relation qui va les mener aux JO de Séoul en 1988.

RODINA Rue Karavannaya, 12

24  juin, 19.00 « Jappeloup », 130 min,  Christian Duguay

TCHAIKA Rue Kutchinskaya 1/5

23  juin, 20.10
29  juin, 14.00
« Jappeloup », 130 min,  Christian Duguay

Les Lendemains, 2013

Réalisateur : Bénédicte Pagnot
Acteurs : Pauline Parigot, Pauline Acquart, Marc Brunet
Genre : drame
Durée : 115 min

Bac en poche, Audrey décide de poursuivre ses études à la fac de Rennes. Elle quitte le cocon familial, son amie d’enfance, son copain … Au contact de sa nouvelle co-locataire, elle découvre le militantisme politique. De désillusions en difficultés, Audrey croise le chemin des jeunes du GRAL, un groupe de squatters qui lui propose de vivre autrement et lui offre une nouvelle vision du monde. Audrey choisit de partager leur expérience, de plus en plus radicale …

RODINA Rue Karavannaya, 12

25  juin, 19.00 « Les Lendemains », 115 min, Bénédicte Pagnot

TCHAIKA Rue Kutchinskaya 1/5

25  juin, 20.10
28  juin 13.10
« Les Lendemains », 115 min, Bénédicte Pagnot

Michael Kohlhaas, 2013

Réalisateur : Arnaud des Pallières
Acteurs : Mads Mikkelsen, Mélusine Mayance, Delphine Chuillot
Genre : drame historique
Durée : 122 min

Au XVIème siècle dans les Cévennes, le marchand de chevaux Michael Kohlhaas mène une vie familiale prospère et heureuse. Victime de l’injustice d’un seigneur, cet homme pieux et intègre lève une armée et met le pays à feu et à sang pour rétablir son droit.

RODINA Rue Karavannaya, 12

26  juin, 19.00 « Michael Kohlhaas », 122 min, Arnaud des Pallières

TCHAIKA Rue Kutchinskaya 1/5

24  juin, 20.10
26  juin, 14.00
« Michael Kohlhaas », 122 min, Arnaud des Pallières

L’Apôtre, 2014

Réalisateur : Cheyenne Carron
Acteurs : Faycal Safi, Brahim Tekfa, Sarah Zaher
Genre : drame
Durée : 116 min

Akim, jeune musulman appelé à devenir imam, voit son identité bouleversé alors qu’il est touché par l’amour du Christ… Dans un chaos familial qui l’oppose à son frère, Akim tentera de se faire accepter par les siens.

RODINA Rue Karavannaya, 12

27  juin, 19.00 « L’Apôtre », 116 min, Cheyenne Carron

TCHAIKA Rue Kutchinskaya 1/5

25  juin, 14.00
28  juin, 19.40
« L’Apôtre », 116 min, Cheyenne Carron

Chroniques d’une cour de récré, 2012

Réalisateur : Brahim Fritah
Acteurs : Yanis Bahloul, Rocco Campochiaro, Vincent Rottiers
Genre : comédie pour toute la famille
Durée : 85 min

Pierrefitte-sur-Seine, 1980 Brahim, 10 ans, habite avec sa famille dans l’usine de construction de grues dont son père, d’origine marocaine, est le gardien. Les films à la télé, la cour de l’usine, celle de l’école, les potes, constituent son univers. Un royaume apparemment aussi immuable que la vieille grue qui nourrit son imaginaire jusque dans ses rêves, la nuit. C’est une période pleine de nouveautés pour le jeune Brahim. Il se lie d’amitié avec Salvador, qui lui raconte son Chili, Pinochet, son père disparu. Il découvre aussi la photographie, sa nouvelle passion, grâce à un vieil Instamatic Kodak. Mais à l’usine, on annonce une délocalisation du site dans le sud de la France. L’usine ferme, la famille doit emménager ailleurs…

RODINA Rue Karavannaya, 12

28  juin, 19.30 « Chroniques d’une cour de récré », 85 min, Brahim Fritah

TCHAIKA Rue Kutchinskaya 1/5

23  juin, 15.30
27  juin, 19.40
« Chroniques d’une cour de récré », 85 min, Brahim Fritah

La Vie domestique, 2013

Réalisateur : Isabelle Czajka
Acteurs :mmanuelle Devos, Julie Ferrier, Natacha Régnier
Genre : drame
Durée : 93 min

Juliette n’était pas sûre de vouloir venir habiter dans cette banlieue résidentielle de la région parisienne. Les femmes ici ont toutes la quarantaine, des enfants à élever, des maisons à entretenir et des maris qui rentrent tard le soir. Elle est maintenant certaine de ne pas vouloir devenir comme elles. Aujourd’hui, Juliette attend une réponse pour un poste important dans une maison d’édition. Un poste qui forcément changerait sa vie de tous les jours.

RODINA Rue Karavannaya, 12

29  juin, 19.30
(clôture du festival)
« La Vie domestique », 93 min, Isabelle Czajka

TCHAIKA Rue Kutchinskaya 1/5

24  juin, 15.00
(présentation du programme du festival)
27  juin, 13.20
« La Vie domestique », 93 min, Isabelle Czajka

Source : http://www.institutfrancais.ru/

 

Sep
29
mar
UNE FRACTION D’INFINI @ Musée d’art contemporain de Moscou
Sep 29 – Oct 25 Jour entier

Pour sa première présentation d’envergure en Russie, l’artiste français Laurent Pernot projette de concevoir l’espace de son exposition comme une partition musicale, immersive et romanesque, rythmique et contemplative.

Dans une atmosphère indéfinie, entre aurore et crépuscule, des œuvres existantes et produites spécialement pour l’exposition contribueront à déployer un thème central dans sa démarche : LE TEMPS, l’écoulement et la perception du temps, le temps comme quatrième dimension et potentiel de fiction, le continuum espace-temps, le temps comme véhicule de la mémoire, le temps comme force énigmatique et comme expérience de l’infini. Intrigantes et parfois spectaculaire, l’œuvre de l’artiste est protéiforme. Nous y rencontrerons des images projetées et animées, des présences fantomatiques, des particules de lumières, des photographies et des écritures mises à l’épreuve du temps, des objets figés dans la glace, des figures et des paysages en mouvement.

Plus que le temps en tant que tel, ce qui est souligné est sa charge sensible et poétique, sa capacité à émerveiller et à produire des récits inattendus, précisément comme ces nuages qui se languissent dans le ciel et dont on s’applique à y reconnaître des formes évanescentes. Ces différents aspects contribuent sans doute à un ressenti de l’ordre d’un temps magique, celui que l’on retrouve dans les contes et les mythes anciens, ou celui qui imprègne nos rêves et nos souvenirs d’enfant.
Julien Verhaeghe.

A l’ombre de Marcel Proust et d’Andrei Tarkovski, dans cette zone nébuleuse du passé où les cosmologistes et les poètes russes se rencontrent, l’exposition « Une fraction d’infini » nous invitera à méditer sur notre présence éphémère et miraculeuse dans ce monde, reliant l’infiniment proche et l’infiniment lointain, des zones grises de la conscience aux mystères de nos origines.

Dans le contexte de la Biennale d’art contemporain de Moscou et du Festival Territoria, avec la complicité du MMOMA et de l’Institut français de Russie, un espace du musée sera consacré à une collaboration entre l’artiste Laurent Pernot et la chorégraphe Anna Abalikhina. Le public sera invité à plusieurs reprises pour assister à une performance originale évolutive, conçue pour interagir dans l’espace et le temps de l’exposition.

Partenaire général du projet « Fondation Mikhail Prokhorov »
Horaires: 12.00 – 20.00 (12.00-21.00 le jeudi)

Oct
16
ven
« 25 d’amour de la chanson française » Concert anniversaire du Choeur Georges Brassens de Moscou @ Centre théâtral « Na Strastnom »
Oct 16 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min

Chers amis !

L’année 2015 est marquée par trois dates anniversaires : le 25ème anniversaire du chœur Choeur Georges Brassens de Moscou, le 10ème – de concerts annuels du Choeur au Centre Théâtral « Na Strastnom » et le 60ème – du fondateur et directeur du groupe Alexandre Avanessov.
En raison de ce triple jubilé, le Chœur G. Brassens de Moscou donne trois concerts à la suite – vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 octobre.

En ce qui concerne le programme de cette fête, une surprise est prévue,
pour l’instant gardée secrète 🙂 Mais vendons tout de même un peu la mèche :
durant le concert qui promet d’être féérique, les artistes changeront de costume
à quatre reprises. Le reste sera dévoilé au cours de la soirée.

Choeur Georges Brassens de Moscou vous attend avec impatience !

Oct
17
sam
« 25 d’amour de la chanson française » Concert anniversaire du Choeur Georges Brassens de Moscou @ Centre théâtral « Na Strastnom »
Oct 17 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min

Chers amis !

L’année 2015 est marquée par trois dates anniversaires : le 25ème anniversaire du chœur Choeur Georges Brassens de Moscou, le 10ème – de concerts annuels du Choeur au Centre Théâtral « Na Strastnom » et le 60ème – du fondateur et directeur du groupe Alexandre Avanessov.
En raison de ce triple jubilé, le Chœur G. Brassens de Moscou donne trois concerts à la suite – vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 octobre.

En ce qui concerne le programme de cette fête, une surprise est prévue,
pour l’instant gardée secrète 🙂 Mais vendons tout de même un peu la mèche :
durant le concert qui promet d’être féérique, les artistes changeront de costume
à quatre reprises. Le reste sera dévoilé au cours de la soirée.

Choeur Georges Brassens de Moscou vous attend avec impatience !

Mar
14
lun
MARGUERITE 2016 OU LA NUIT DES RÉGLEMENTS DE COMPTES @ MTsNO
Mar 14 @ 19 h 00 min – Mar 15 @ 20 h 00 min

Conception et réalisation : Maja de Lacoste, Edwige Morf et Emmanuelle Sacchet

Après leurs spectacles sur Tsvetaïeva, Lermontov et Pouchkine, retrouvez l‘univers théâtralisé de Maja de Lacoste, Edwige Morf et Emmanuelle Sacchet. « Marguerite 2016 ou la nuit des réglements de comptes » est une libre adaptation du roman de Boulgakov. Comme à leur habitude, leur interprétation sensible de la littérature russe investit des lieux inhabituels dans lesquels textes, jeux, chansons, décors et projections se conjuguent dans une mise en scène où l’actualité n’est jamais très loin.

En français sans traduction
MTsNO
Raushskaya nab. 4/5
Renseignements et réservations
+7 (985) 244-11-76
+7 (917) 593-39-80

31 mars 19h00
1 avril 19h00
2 avril 16h00 et 19h00

Mar
21
lun
Les jeunes cinéastes russes, engagés pour le cinéma d’auteur
Mar 21 @ 14 h 00 min – 18 h 00 min

LaRusFrancophone-2016-03-12-à-01.49.30

Les jeunes cinéastes russes, engagés pour le cinéma d’auteur.
Les moyens alternatifs de diffusion: projections, rencontres et master-classe.

Dans le cadre de la 4ème semaine des Arts à l’Université Paris 8 Saint-Denis – Vincennes aura lieu une rencontre dédiée aux jeunes réalisateurs indépendants russes dont le cinéma n’est pas du tout présent sur le marché du cinéma actuel en France. Les projections présentent des films indépendants, abordant des thèmes universels, non politiques, intéressants du point de vue du langage cinématographique.

AU PROGRAMME :

à 14h00 Projections
à 15h00 Table ronde autour du jeune cinéma russe
à 16h00 Master-classe sur le crowdfunding au cinéma
à 17h00 Buffet de rencontre

POURQUOI?
1) pour voir des court métrages d’exclusivité;
2) pour participez à la table ronde sur le financement du cinéma indépendant dans le cinéma russe, avec la participation de: Sergueï Tutine (réalisateur, président du festival panrusse des court-métrages « Artkino »), Taya Zoubova (réalisatrice), Sergueï Losev (producteur) et Maria Antonova (productrice);
3) pour tout apprendre sur les secrets de crowdfunding au cinéma durant le master-classe mené par les auteurs dont le projet de crowdfunding était le plus réussi parmi les court-métrages russes : Taya Zoubova et Sergueï Losev !

Projections :

– Les jambes. Un atavisme, réal. M. Mestetski, 2011
– Le coucher de soleil, réal. A. Annenski, 2015 (Concours officiel du Festival International de Court mtérage de Clermont Ferrand 2016)
– Mon petit poisson, réal. Taya Zoubova, 2015

Entrée libre sous réserve des places disponibles. Réservez vos places par e-mail :contact@kixt.online
Pour plus d’information visitez : http://kixt.online/index.php/53-2016-03-06-17-29-31

Mai
20
ven
SPECTACLE «ÊTRE OU PARAÎTRE» AU FESTIVAL « RADOUGA » @ Théâtre du jeune public A. Briantsev
Mai 20 @ 21 h 00 min – 22 h 20 min

Le Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault présentera à Saint-Pétersbourg son spectacle « Être ou paraître » sur les textes de Louis Aragon et la pièce de Shakespeare « Richard II » lors de la XVIIème édition du Festival international du théâtre « Radouga ».

Dans le spectacle « Etre ou paraître » Julien Derouault incarne un personnage qui questionne sa vie d’artiste, un noctambule éclairé, roi d’un soir, révélé par la poésie d’Aragon et le théâtre de Shakespeare. Une traversée d’un homme seul qui tente inlassablement de percer les mystères de l’inspiration, de l’acte poétique.

Le Théâtre du Corps est le nom du travail artistique des choréographes Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault et de leur compagnie de danse fondée en 2004, aujourd’hui basée à Alfortville près de Paris. En 2004, Marie-Claude Pietragalla, figure emblèmatique de la danse française, l’une des plus célèbres danseuses étoile de l’Opéra de Paris et ancienne directrice du Ballet National de Marseille, s’associe à Julien Derouault, danseur soliste du Ballet National de Marseille, pour créer, diffuser et produire leur travail personnel. Ils sont les concepteurs, les metteurs en scène, les choréographes, et parfois les interprètes des spectacles qu’ils produisent.  Ces deux artistes ont inventé un langage commun et complexe où l’improvisation et l’écriture chorépgrafique s’entremèlent en permanence.

En français avec traduction
Mise en scène : Marie-Claude Pietragalla. Choréographie : Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault
Durée : 1 h 20 sans entracte
18+

Adresse :
1, Place Pionerskaya
Saint-Pétersbourg
Juin
1
mer
JULIEN SALAUD : ARACHNÉES DES ÉTOILES @ Musée de l’histoire de Kronstadt
Juin 1 – Juil 3 Jour entier

MERCREDI DIMANCHE
25 MAI – 3 JUIL 
SAINT-PÉTERSBOURG ET NORD-OUEST DE LA RUSSIE
Musée de l’histoire de Kronstadt
ARTS VISUELS

Arachnée est la jeune tisseuse qui tenta de défier la grande déesse Minerve et fut transformée par cette dernière en araignée.

Pour Julien Salaud, Arachnée symbolise au mieux l’artiste appelé à renouer les fils qui relient l’homme à son environnement, autrement dit, à reconstruire son écologie.

Dans le cadre de ses études universitaires  en biochimie et ethnologie, Julien Salaud est parti à l’exploration de la faune sauvage en Guyane. Il s’est lié d’amitié avec les Wayanas, ce qui l’a poussé à revoir profondément son rapport au monde et à se consacrer à des pratiques artistiques.

Julien Salaud travaille avec des animaux empaillés. Il les recouvre avec des fils d’araignée, comme s’il voulait y capturer les regards des spectateurs, les inviter à la méditation, au long démêlage du noeud d’images. Ces fils nous rappellent l’aura du mystère qui émane des corps d’animaux. Ou bien des cocons avec des corps intermittents à l’intérieur. Et ces innombrables réseaux de lignes et de traits gravés qui se superposent aux figures des parois préhistoriques ornées.

La nyctalopie, qui est la capacité de voir dans le noir, est un autre thème récurrent de son oeuvre.  Il tourne ses vidéos tournées en lumière noire avec de la toile d’araignée UV-sensible. En lumière noire, le corps disparaît dans la pénombre. Seuls les fils blancs, images des mouvements de l’esprit, sont visibles.

Rencontre sur Facebook et Vk
1er juin : ouverture au public

Dans le cadre du Kronfest, festival international des arts écologiques de Kronstadt
Du 13 juin au 13 juillet : Sébastien Thomazo, un autre participant français du Kronfest

 

Avec le soutien de l’antenne Nord-Ouest du Centre national d’art contemporain, de l’Association des chasseurs et de la Chambre de commerce de la ville de Kronstadt

Sep
10
sam
PIXEL @ Théâtre Hélicon-Opéra
Sep 10 @ 20 h 00 min – Sep 11 @ 22 h 00 min
Dans le cadre du Festival-Ecole international d’Art contemporain TERRITORIA. Spectacle de danse hip hop.
Direction artistique et  chorégraphie : Mourad Merzouki
Concept : Mourad Merzouki et Adrien M / Claire B
Centre chorecgraphique national de Créteil et de Val-de-Marne, Compagnie Käfig

Simple Share Buttons